La semaine du comparateur

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Ma boite de messagerie, est envahie de propositions financières, offres de crédit, investissements miraculeux et assurances garantissant tous les risques à l’exception de ceux auxquels je suis réellement exposé. Je ne devrais pas être surpris de recevoir une offre d’assurance vie avec en plus une proposition de garantie obsèques dont le but serait en fait de d’assurer les frais de mon décès.

Jusque là tout est normal, je prends le temps de scruter tout cela d’un œil curieux mais suspicieux quand même, que tout comparateur mutuelle porterait sur une nouvelle garantie mutuelle, trop belle pour être vraie, trop parfaite pour être crédible et si ergonomique que l’on aurait l’impression d’être absorbés visuellement .

« Cercueil en marque blanche, cimetière de banlieue et dalle de ciment brut »

Une compagnie d’assurance s’acharnent inlassablement à me vendre le financement de mes obsèques ! SAUF que recevoir un devis d’enterrement tout compris au beau milieu d’une offre alléchante de placement, ça vient un peu comme un cheveu sur la soupe! Toujours les mêmes arguments à l’appui: vos héritiers, récupérant vos avoirs, pourraient se montrer indélicats au point de vous expédier au moindre prix, cercueil en marque blanche, cimetière de banlieue et dalle de ciment brut. Je me suis rendu compte que finalement l’offre n’avait d’intérêt qu’à deux conditions: choisir des funérailles de luxe et mourir avant d’avoir fini de payer, idéalement, il faudrait disparaître au bout d’un an ou deux, ce qui vous ferait une mort très en-dessous des prix du marché.

Les institutions de crédit nous pourrissent déjà la vie, comme si cela ne suffisait pas, celle-là nous vend désormais notre mort à crédit.

Mardi.

« Nous leurs devrons les nouveaux hangars élégants entourés de parking, au premier rond-point après la sortie de n’importe quelle ville ! »

Je découvre la genèse d’une nouvelle société d’assurance d’un genre tout à fait original, dont je ne peux que saluer le concept de génie qui révolutionnera à coup sûr les bases de distribution d’assurance en France! Non autorisés à s’implanter dans le périmètre urbain, ses agents se sont vus astreints à se confiner à la périphérie des mégalopoles. Nous leurs devrons les nouveaux hangars élégants entourés de parking, au premier rond-point après la sortie de n’importe quelle ville ! Cette nouvelle société et ancien courtier avec son idée de positionnement et de géolocalisation aura le mérite d’avoir bâti les cathédrales de demain, les clients s’y rueront en procession automobile, adresse non détectée par GPS, rajoutant au passage un peu plus de pollution atmosphérique au saccage des paysages et à la destruction des niches écologiques !L’enjeu financier est de taille , Dame nature devra en pâtir!

Ce qui m’interpelle dans cette organisation nouvelle du réseau d’agents, taillée dans le style de la très grande distribution, c’est qu’elle voudrait certainement forger une nouvelle culture du ravitaillement assurantiel, l’inscrire dans le cadre d’une consommation normale comme n’importe quel autre produit subsistantiel, dans une époque où les pressions appliquées à ce secteur sont hautement restrictives: hausses des tarifs, crise économique, taxes de tous genres, fausses dérogations et solutions erronées , etc..

Voudrait-elle donner une impression d’assurance pas chère dans le style magasin d’usine, avec des cotisations négociées à la source auprès des producteurs que sont les compagnies et les mutuelles? Allons-nous assister un jour à l’exode assurantiel vers les emplacements de la grande distribution? Ou à une prolifération en mode champignon au delà des frontières de l’hexagone pour amoindrir les coûts et alléger une fiscalité pesante? Les tarifs seront-ils imposés aux sociétés d’assurances et mutuelles comme l’a si bien fait la grande distribution?.

Autant de questions dont la réponse se profilera sans aucun doute dans le courrier du mercredi, se confirmera dans les relances des offres partenaires du jeudi qui prendront la relève, cédant place vendredi aux bonus, gratuités et invitations à souscrire en ligne, pas de répit , le week-end non plus, engrenage infernal , satanique, et pour le cercueil, je commence déjà à hésiter entre ébène et thuya pour le style plutôt que le chêne ou l’orme habituels!

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »